Cours Griffon : une solution pour anticiper et organiser le soutien scolaire de son enfant, du CP à la Terminale

Pour éviter que leurs enfants soient submergés par de nouvelles notions, les parents doivent adopter une attitude proactive : il ne faut pas attendre que les élèves soient « coulés à Noël » pour réagir. 

Le Cours Griffon leur permet d’anticiper, en leur proposant, dès le mois de septembre, des cours à distance et à la carte qui permettent de reprendre les bases de façon solide pour rebondir rapidement, du CP à la Terminale. 

Une solution de qualité à portée de toutes les familles

Depuis 2013, le Cours Griffon permet de suivre un programme d’apprentissage scolaire complémentaire du CP à la Terminale, en France ou à l’étranger. 

Conçus par des professionnels de l’enseignement, ces cours sont de grande qualité et sont conformes au programme de l’Éducation nationale. 

Le Cours Griffon a pour vocation d’atténuer les inégalités sociales, financières et géographiques, en proposant des cours accessibles au plus grand nombre, y compris aux familles qui ont un budget très serré. 

Grâce à une tarification abordable et au modèle de l’enseignement en ligne, les cours peuvent être suivis par tous les élèves français et francophones, partout en France et dans le monde. 

Des parcours sur mesure pour tous les profils d’élèves

Chaque élève du Cours Griffon peut suivre un parcours d’apprentissage sur mesure. En effet, les élèves ont tous un niveau, une histoire scolaire et des besoins pédagogiques différents. Ainsi, ils peuvent suivre des cours de soutien scolaire ou des cours d’approfondissement, pour atteindre un meilleur niveau que celui de l’établissement qu’ils fréquentent. 

Les programmes complets « clé en main » sont conçus pour les élèves qui font l’école à la maison. Enfin, le Cours Griffon propose des cours de français dédiés aux enfants expatriés bilingues, qui fréquentent une école locale dans le pays où ils habitent. 

Les forces du Cours Griffon

  • Un suivi personnalisé. Au Cours Griffon, la relation professeur-élève est essentielle. Les enseignants prennent en compte les spécificités de chaque élève dans leur suivi pédagogique, afin de les accompagner vers le succès. Même si les cours se déroulent en ligne, le Cours Griffon n’est pas une plateforme déshumanisée : il place l’humain au cœur de sa démarche.
  • Une pédagogie solide et innovante. L’approche pédagogique du Cours Griffon allie le meilleur de la tradition classique française et les outils numériques, toujours utilisés avec discernement. Elle s’appuie également sur les dernières découvertes en neurosciences, pour aider à la mémorisation des notions.
  • Une équipe diplômée et passionnée. Tous les membres de l’équipe du Cours Griffon sont diplômés et expérimentés. Ils sont animés par la passion de la pédagogie et la prise en compte des particularités de chaque élève.
  • Des cours en accès gratuit. Pour permettre aux parents et aux enfants de découvrir les cours gratuitement, le Cours Griffon offre une vingtaine de cours de collège en accès libre. Il suffit de saisir son email et son prénom pour y accéder sans limite de durée. Le site du Cours Griffon propose également des tests de niveau gratuits.

Histoire du Cours Griffon

Ancien élève de l’ESSEC et de Sciences Po, Xavier du Bellay a aidé pendant 10 ans des élèves à progresser dans leurs études en parallèle de son activité professionnelle. Passionné par l’enseignement, il a décidé d’en faire son métier en lançant le Cours Griffon en 2013. 

Le concept du Cours Griffon est né du besoin de réinventer les modalités de transmission des savoirs, qui sont héritées du 20ème siècle et ne sont plus efficaces. 

Pour repenser l’enseignement, Xavier a observé ce qui se fait de mieux aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Corée du Sud en matière d’enseignement à distance. Petit à petit, le Cours Griffon a pris forme. 

Dès le début, Xavier s’entoure de professeurs talentueux et diplômés, qui ont, comme lui, envie d’innover. 

Aujourd’hui, le Cours Griffon accueille plus de 2 000 élèves du CP à la Terminale, dont un quart est expatrié dans le monde entier. L’équipe pédagogique compte une trentaine de personnes : professeurs des écoles, titulaires du CAPES ou du CAFEP, agrégés, anciens élèves de l’École Normale Supérieure, docteurs de l’Université et enseignants-chercheurs. 

Pour en savoir plus

Site web : https://www.coursgriffon.fr/

Réseau Canopé et EdTech France signeront le 23 août à Ludovia uneconvention nationale pour renforcer la filière Edtech française

Réseau Canopé et EdTech France signeront le 23 août à Ludovia (Ax-les-Thermes – Ariège) une convention nationale pour renforcer la filière Edtech française à travers une offre numérique adaptée aux usages des enseignants. L’Université d’été de l’innovation pédagogique sera l’occasion de présenter l’accélérateur d’innovations pédagogiques, ainsi que la version test de la plateforme e-Inspe à destination des futurs enseignants ; une trentaine de workshops seront organisés par les formateurs de Réseau Canopé sur le thème 2022 Éthique & sobriété numérique.

ÉTHIQUE & SOBRIÉTÉ NUMÉRIQUE

Aux côtés des cadres de l’enseignement et de la formation continue, des chercheurs et experts, d’enseignants et de représentants des entreprises EdTech et des collectivités locales, Réseau Canopé déploiera du 22 au 25 août 2022 un programme autour du thème 2022 Éthique & sobriété numérique :

→ inclusion : applis et tablettes qui peuvent répondre aux besoins de tous les élèves ; Fablab EDD et inclusion ; acces- sibilité et tablette ;

→ data : la data, outil de sensibilisation ; un défi data pour reprendre la main sur les données ; data et écologie ;
→ éducation au développement durable : l’escape game de sensibilisation à l’EDD, l’antidote du Docteur X ; la grainothèque numérique.

RÉSEAU CANOPÉ ET LA FILIÈRE EDTECH

Un temps fort est prévu le 23 août à 14 h autour de la filière EdTech : avec l’accélérateur d’innovation pédagogique, comment renforcer la filière Edtech française à travers une offre numérique adaptée aux usages des enseignants et formateurs ? Comment expérimenter à grande échelle avec les 69 solutions numériques éducatives des Territoires Numériques Educatifs ? Réponses avec Marie-caroline Missir et Anne-Charlotte Monneret, des représentants du Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) et de la Banque des territoires.

La signature par Marie-Caroline Missir et Anne-Charlotte Monneret d’une convention nationale entre Réseau Canopé et EdTech France est prévue le 23 août 2022 à 14 h ; elle porte notamment sur le déploiement de l’accélérateur d’innovations pédagogiques au profit des membres de l’association. Implanté au siège de Réseau Canopé à Poitiers et déployé dans ses 101 Ateliers Canopé en France, cet accélérateur propose aux entreprises EdTech de tester et d’améliorer la qualité pédagogique de leurs solutions, de les mettre en relation avec l’écosystème éducatif, de per- mettre aux EdTech d’affiner leur projet entrepreneurial au regard des besoins des enseignants, de les accompagner dans l’adaptation au « cadre de confiance » de l’Éducation nationale (respect du GAR, RGPD, critères d’accessibilité technique, adaptation aux programmes). Les partenaires conviennent de conduire ensemble la promotion de cette convention cadre auprès des acteurs Edtech locaux, en particulier les clusters et les associations locales affiliées à EdTech France.

Les soft skills : au cœur des stratégies de recrutement d’ici à 2030

Selon Pôle Emploi, les soft skills seront au cœur des stratégies de recrutement d’ici à 2030 (source). Les soft skills sont les compétences comportementales et humaines, tandis que les hard skills font référence aux savoir-faire et compétences techniques. Indispensables en entreprise, elles peuvent s’acquérir au cours d’une formation.

Les entreprises en ont bien conscience : elles sont déjà plus de 9 sur 10 à estimer que les soft skills sont aussi importantes que les compétences et 8 sur 10 considèrent qu’elles sont des facteurs de réussite (source).

Dans sa dernière édition, le rapport « Future of Jobs » publié durant le World Economic Forum liste certaines aptitudes qui vont devenir indispensables dans les années à venir, telles que le leadership ou la gestion du stress.

Travailler au développement des soft skills est d’autant plus intéressant qu’il s’agit d’une démarche gagnant-gagnant :

  • Elles permettent d’améliorer le bien-être des collaborateurs en les aidant par exemple à mieux s’organiser, à savoir gérer leurs émotions, à prendre la parole en public… ;
  • Elles boostent la productivité des entreprises : réduction de l’absentéisme et du turnover, salariés plus créatifs, augmentation de la rentabilité, meilleure cohésion des équipes…

Tout l’enjeu est donc d’accélérer l’acquisition de ce précieux savoir-être grâce à la formation professionnelle.

Les soft skills, un levier de performance et de motivation

À l’heure de la transition numérique, les compétences techniques et les métiers évoluent très vite. Toutefois, il y a un dénominateur commun qui va permettre aux collaborateurs de s’adapter et de s’épanouir à leur poste : les soft skills.

Selon, Bernard Coulaty, ancien DRH au sein des groupes Danone et Pernod-Ricard, les entreprises ont donc tout intérêt à « considérer le développement humain au même titre que les enjeux économiques » (source).

Concrètement, cela signifie que former les collaborateurs aux soft skills permet de prendre un avantage concurrentiel et surtout d’assurer la pérennité des entreprises.

Adam Hémon confirme :

    « Les salariés qui se sentent bien sur leur poste de travail travaillent mieux ! Ils sont plus motivés et plus impliqués. »

Autre avantage, et non des moindres : un collaborateur qui trouve sa place dans l’entreprise sera moins enclin à la quitter.

Or, actuellement près de 6 projets de recrutement sur 10 sont considérés comme difficiles (source). Les organisations ont donc tout intérêt à agir pour éviter les démissions.

Un large choix de formations aux soft skills

Venus Consulting propose plusieurs formations permettant de développer des soft skills :

Organisation du travail ;

Gestion de stress et des émotions au sein de l’entreprise ;

Gestion des conflits ;

Prise de parole en public ;

Leadership ;

efficacité professionnelle ;

Source Venus Consulting

eFutura : 7ème édition des Journées de la Transition Numérique sur le thème du métavers

Le métavers, présenté comme une nouvelle version immersive d’internet qui allie le réel et le virtuel, a longtemps relevé de la science-fiction. La révolution est toutefois bel et bien en marche : le groupe Facebook est devenu en octobre 2021 Meta, posant les premières pierres de ce nouvel écosystème technologique.

Dans cet « internet du futur », les internautes ne seront plus des spectateurs du web mais des acteurs du virtuel. De nouvelles pratiques apparaîtront dans tous les secteurs d’activité, avec le développement du commerce et de la propriété de biens numériques, et les déplacements d’un monde virtuel à l’autre.

Le métavers fait également apparaître de nouveaux enjeux et inquiétudes. Quels seront ses impacts sur l’être humain ? Quelles seront les conséquences d’un écosystème décentralisé sur le rôle de régulateur des États-nations ? Quelles réglementations, justice et police faudra-t-il mettre en place dans le métavers ?

C’est pour explorer ces questions que l’association eFutura organise le 27 octobre 2022 sa Journée de la Transition Numérique sur le thème du métavers à l’hôtel Bedford, à Paris. Elle réunira huit experts du numérique qui échangeront lors de deux tables rondes consacrées aux usages et aux enjeux du métavers.

Le métavers : la prochaine révolution technologique

Le terme « métavers » a été forgé en 1992 par l’écrivain américain Neal Stephenson dans son ouvrage de science-fiction Le samouraï virtuel, où il imagine un entrepreneur qui a créé un monde parallèle mêlant le réel et le virtuel.

Trente ans après l’apparition du mot, le métavers est en train de passer de la fiction à la réalité avec l’apparition de nouveaux socles technologiques, comme la réalité augmentée et la réalité virtuelle, blockchain, les NFT, les cryptomonnaies, et les nouveaux standards de communication permettant de connecter les différents univers virtuels.

Aujourd’hui, le métavers est en grande partie limité aux domaines du jeu et de l’évènementiel. Pour accélérer son adoption par les internautes, les métavers devront prouver leur utilité en proposant des services, des produits et des expériences qui offrent une valeur ajoutée, et qui ne sont pas une simple reproduction numérique du monde réel. Cela sera bientôt chose faite, grâce aux nombreux acteurs du monde économique qui se sont déjà engagés dans la révolution du métavers.

En s’affranchissant des contraintes du monde physique, le métavers permettra une explosion de l’imagination et de la créativité. Toutefois, cet univers virtuel fait aussi naître des préoccupations majeures : il faut y réfléchir dès aujourd’hui pour que le métavers soit réellement une avancée pour l’humanité.

La Journée de la Transition Numérique : un rendez-vous incontournable pour les experts du digital

Chaque année, l’association eFutura organise une Journée de la Transition Numérique, qui est consacrée à des sujets sociétaux liés à la révolution industrielle numérique.

Ce rendez-vous annuel réunit des experts reconnus du digital, qui, lors de tables rondes et de conférences, décryptent les sujets majeurs de la transition numérique. Au fil des échanges, les participants découvrent, apprennent et prennent du recul sur les sujets qui révolutionnent le présent et construisent l’avenir.

Une édition 2022 consacrée au métavers

La Journée de la Transition Numérique du 27 octobre 2022 sera dédiée au métavers. Des invités de renom parleront des technologies et des écosystèmes et des usages de cette nouvelle version du web, mais aussi de ses conséquences sociales, sociétales, environnementales et juridiques.

La journée se composera de deux tables rondes :

Table Ronde 1 : « Métavers : De la technologie aux usages », avec :

  • Frédéric Cavazza : Consultant et conférencier en transformation digitale et auteur de l’ouvrage Social Business
  • Bertrand Wolff : CEO d’Antilogy, co-fondateur de Le Pavillon et co-auteur de Former avec la réalité virtuelle
  • Laurent Gayard : Enseignant et auteur de l’ouvrage Comprendre les NFT et les Métavers
  • François-Gabriel Roussel : Chercheur à l’Université Sorbonne Nouvelle et auteur de Les Mondes virtuels : Panorama et Perspectives

Table ronde 2 : « Métavers : des enjeux sociaux et humains »

  • Fanny Georges : Sémiologue, maitre de conférence à l’Université Sorbonne Nouvelle et co-auteure de Les humanités numériques, quelles définitions ?
  • Dominique Boullier : Professeur des Universités en sociologie à l’IEP Paris (Sciences Po), chercheur au CEE et auteur de Comment sortir de l’emprise des réseaux sociaux ?
  • Karima Ben Abdelmalek : Présidente de l’ADIJ (Association pour le Développement de l’Informatique Juridique) et CEO de Happn
  • Anne-Sophie Moreau : Rédactrice en chef de Philonomist

Informations pratiques

Lieu : Hôtel Bedford – 17 rue de l’Arcade – 75008 Paris

Diffusion en live sur la chaine Youtube eFutura

Inscription gratuite mais obligatoire sur le site www.efutura.fr

Logitech annonce sa participation à Ludovia

Le monde éducatif a connu une véritable accélération numérique avec la crise sanitaire qui nous a demandé de l’agilité

A l’occasion de Ludovia, Logitech présentera ses toutes dernières nouveautés en matière de solutions de vidéoconférence et d’équipements pour le monde de l’éducation. Les enseignants et les étudiants pourront ainsi s’adapter à l’éducation digitale avec notamment des accessoires pour équiper les salles de classe, les ordinateurs et les tablettes et ainsi toujours mieux répondre aux besoins de la classe connectée d’aujourd’hui et de demain.

Logitech, acteur mondial leader de la visioconférence au service du numérique dans l’éducation et de la salle de classe hybride, a conçu des solutions collaboratives pour du partage de tableau blanc avec Logitech Scribe, de la visioconférence à distance avec les caméras Logitech MeetUp et Logitech RallyBar, une station d’accueil tout-en-un Logi Dock avec contrôles pour les réunions et haut-parleur ainsi que des outils numériques tels que les casques, webcams comme la Logitech Brio et les claviers/souris. Sans oublier l’étui de clavier Rugged Combo 3 touch, une protection ultrafine rendant les touches étanches et résistantes aux frottements pour permettre aux élèves de taper, créer et apprendre à l’infini. 

Mais également des solutions gaming compatibles avec la technologie de micro Blue VO!CE offrant des filtres vocaux en temps réel pour réduire le bruit et s’adapter à la voix de l’utilisateur pour la création de podcast, de vidéos…

Logitech développe ainsi ce qu’il se fait de mieux et se place désormais sur le marché de l’éducation numérique en créant des outils de collaboration pour interagir facilement de manière plus naturelle et plus efficace et ainsi aider les élèves à réussir à l’école.

à tous les niveaux. L’omniprésence du digital dans l’enseignement a aussi apporté son lot de questions en matière d’inclusivité : le numérique permet de faciliter l’apprentissage par le biais de systèmes adaptés et, surtout, adaptables à tous les élèves.